lâcher prise

19/03/2012 13:37

 

Pendant longtemps j'ai pensé que ma vie serait belle, si je m'efforçais d'être quelqu'un de bien, de faire les bons choix, d'être honnête et à l'écoute, d'avoir la foi.

Durant la moitié de ma vie, j'ai cru que la musique me sauverait la vie, me rendrait valable et unique aux yeux du monde et de mes proches, et que quelque part il y avait une place pour moi.

A présent, mes proches n'y croient même plus et de ce fait, je dois aussi me faire une raison et ne plus y croire, parce que continuer à s'acharner serait stupide et irréaliste et que je ne peux pas éternellement vivre dans le rêve et l'illusion après tous ces échecs.

La vérité fait très mal, et est d'une violence incroyable quand on a toujours cherché à la nier, mais vient un jour où on réalise que tous nos rêves ont vraiment foutu le camp et que la vie qu'on a, qu'on aura, ne sera jamais à la hauteur de nos espérances et on ne sera jamais à la hauteur des attentes des autres.

Je ne suis qu'une parmi des millions, à avoir été broyée, a avoir échoué dans sa quête.

Il est temps de lâcher prise.

J'aurais dû écouter les conseils que je tenais pour cyniques, il y a 15 ans de ça, et me trouver une autre raison de vivre...Seulement, j'étais encore bien naïve et sûre de moi, à cette époque, et tellement passionnée par ce que je voulais accomplir.

Je croyais en ma bonne étoile et je croyais en moi.

A présent, je sais qu'il n'y a pas et n'y aura jamais de bonne étoile.

Il faut que tout ça cesse, parce que cette souffrance est insoutenable.Je ne la souhaite à personne, à aucun ennemi, et peut-être que certains sur cette Terre peuvent comprendre, et pour ceux qui ne le peuvent pas, ils sont bénis car étrangers à ce type de mal-être et d'épreuve.

La musique ne me sauvera pas la vie, c'est à présent un fait, et je me demande ce que "vivre" signifie vraiment.

J'ai l'impression de peser sur ceux qui m'aiment et je ne veux pas qu'ils s'inquiètent pour moi, et encore moins qu'ils aient pitié de moi.

Je me suis plantée , tout simplement, et je ne suis ni la première, ni la dernière.

Mais abandonner ses rêves et se noyer dans la masse, par pure nécessité, c'est pire que tout, et je ne crois pas pouvoir vivre avec ce sentiment de culpabilité, d'échec et de honte.

Tout ce cirque n'aura été qu'une imposture au final...Ce monde est une imposture.

Je me sens seule, lamentable et inutile.

Plus personne n'y croît, il faut se réveiller de ces années de sommeil et accepter que rien de merveilleux ne m'attend...Tout était dans ma tête, et les signes ont toujours été là...J'ai juste refusé de les voir.

 

 

lâcher prise

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouveau avis