Grisaille

17/04/2012 14:00

 

Journée pluvieuse, grise et froide.

Ma tête recommence à me faire très mal (si je la cogne contre le mur, ça s'arrêtera ? hein ? )

RDV chez le banquier dans pas longtemps, le gentil monsieur en costume va "essayer de m'aider à trouver des solutions" (traduction: me rappeler que je suis dépendante du bon vouloir de la banque et que j'ai intérêt à trouver du cash rapidement...exit l'idée d'un braquage ou de devenir dealer, bien évidemment).

Mon rein gauche me fait mal aussi (je pourrai même pas le revendre sur ebay, fait chier !), mais je crois que je m'en fous.

J'ai aucunement envie de sortir dans ce froid pour aller plaider ma cause auprès d'un conseiller qui n'en aura strictement rien à cirer (il a ses propres objectifs à faire s'il veut sa prime).

J'ai vu ma psy tout à l'heure...Une demi-heure de perdue (pour elle , pour moi)...Ca ne m'aide pas, rien ne m'aide.

J'ai compté 2 baillements "cachés" (très mal) et 3 éternuements + quelques autres petits signes extérieurs de "ok, tu comptes me parler d'un truc valable bientôt?"...Je l'inspire grandement.

J'ai parlé sans trop savoir ce qu'il fallait dire et de toute façon quelle importance, Je suis entre les deux, pas assez "tarée" pour qu'on me prenne vraiment au sérieux, surtout avec le large sourire que je place sur ma face pour sortir et affronter le monde, mais un peu déglinguée quand même, d'où une surveillance minimale.

Je crois que je l'ennuie profondément et elle ne parle pas, sauf pour me dire qu'il faut voir le bon côté des choses.

Mouaiiiiiiis....

ok, j'écrirai peut-être plus après.

 

 

 

15h30

Retour de chez le banquier !

ok, je retire humblement mon amalgame, tous les conseillers ne sont pas des requins...

Le gars de la banque a été très cool et m'a ôté une grosse épine du pied.

C'est déjà un gros souci de moins, surtout pour ce qui est de mon loyer (eux, ils blaguent pas, et la trève hivernale est passée...En plus le camping sauvage ça a jamais trop été mon truc).

Bref, soupir de reconnaissance et légère sérénité de quelques minutes (faudrait pas abuser des bonnes choses)

 

A 17 heures direction l'atelier peinture, où je vais pouvoir finir le portrait de mon chat noir à 3 têtes...J'ai hâte.

Je vais me faire mon 4ème thé de la journée (ajouté aux 3 mugs de café noir déjà avalés... je suis le conseil de la diététicienne, je bois 1.5 litres par jour ! Elle a pas précisé de quoi)....

Sinon, personne ne m'appelle plus...Ca me rend triste.

Je me vengerais bien en leur passant un coup de fil vers 2heures du mat pour dire "bonsoir! j'arrive pas à dormir et j'ai une crise d'angoisse atroce! on papote un peu???", mais ils risquent de vraiment me détester...mes...amis.

A plus

 

 

Grisaille, etc...

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouveau avis