Avril déjà...

03/04/2012 14:50

 

On m'a proposé un emploi, dans ma ville et dans un secteur que je n'aurais jamais envisagé.

Mais je ne l'ai pas cherché et je ne sais même pas si je suis prête physiquement et psychologiquement à retravailler, mais tout le monde autour de moi pense que c'est une très bonne chose et que ça pourra m'aider à avancer et à me sortir du gouffre.

Je vais donc essayer, je peux au moins faire ça, en espérant que ça me sera bénéfique...

De toute façon, j'arrive à un stade où les choses ne sont plus gérables et où je suis épuisée de devoir tout le temps me battre contre l'administration, le système, la banque, la caf, et j'en passe...De ne jamais pouvoir envisager quoi que ce soit, de vivre dans l'inquiétude, constamment, l'insécurité, la précarité.

Peut-être que j'arriverai à me sentir mieux, avec le temps et à avoir de nouveaux projets, et idéalement, concrêtiser celui qui me tient à coeur et me tient en vie depuis tant d'années...L'avenir le dira, mais je n'ai plus grand chose à perdre...J'ai déjà failli me perdre.

Ca fait 41 jours que je suis "clean" des medocs, mais la tentation de reprendre est forte, surtout le soir quand l'angoisse est à son apogée et que toutes les questions existentielles viennent me prendre la tête.

Je dois être d'une nature accro, d'une nature à aimer tout ce qui peut nier la réalité...

Il y a deux jours j'ai enfin retouché à ma guitare et écrit 2 ébauches de chansons.

Le but n'étant pas d'en faire quelque chose de beau, d'abouti ou d'écoutable avec une pression de malade (comme d'hab), mais juste de me remettre à créer et de ressentir ce bien-être unique, cette sérénité qui me traverse quand tout s'efface et qu'il ne reste que la musique, l'émotion et la voix.

Savoir que c'est encore là, quelque part, en moi.

Quelque chose devait sortir et c'est ce qui est arrivé, pour mon bonheur, même si c'est toujours furtif et éphémère.

J'espère qu'il y aura encore d'autres moments comme celui-là, parce qu'ils sont trop rares à mon goût, et que j'en ai désespérément besoin.

Je suis pleine de colère en ce moment, et je crois que ça me mine beaucoup.

J'en veux au monde et à sa lâcheté, sa faiblesse, son inertie,

J'en veux aux politiques (maffieux) pour leurs mensonges répétés et leurs manipulations, leur manque d'honneur. 

J'en veux à ceux que je croyais être mes amis de coeur et qui ne se soucient plus de moi, de savoir si je respire encore et à qui je ne manque probablement pas...

J'en veux à tous ceux qui m'ont laissée tombée et ont saboté mon projet artistique, au fil des ans, aveuglés par leur ego...Alors qu'on aurait pu aller si loin et faire quelque chose de beau, quelque chose de vrai.

J'en veux à moi-même, pour n'avoir pas toujours fait les bons choix et avoir fait confiance aux mauvaises personnes, trop souvent.

je m'en veux d'avoir toujours été si soumise à ma mère et ses désirs

Je m'en veux d'être malade et fragilisée depuis trop longtemps, aussi...

Bref, Je suis en colère, mais c'est aussi cette colère qui me tient en vie.

Le jour où je ne la ressentirai plus, c'est que j'aurai perdu la partie, pour de bon.

Je pense que le combat n'est pas fini et qu'un jour peut-être, la roue tournera et ceux qui sont au plus haut niveau de la pyramide tomberont, et leur pyramide s'écroulera comme un chateau de cartes et la justice reprendra ses droits...Le tri se fera de lui-même et chacun sera face à son destin, face à ses actions, sans possibilité de fuir, de mentir, de se trouver des excuses à la con.

Juste la Vérité.

Je pense à trop de choses, 24h/24

 

 

 

Avril déjà...

Avril déjà

Vick | 05/04/2012

Prends cette offre de travail comme une vraie chance,quelque chose d'inattendu,qui va t'aider à t'en sortir. Moi j'en suis convaincu. Et puis tu pourras toujours faire ta musique,mettez quelques titres sur le net et qui sait? C'est souvent par surprise que sont découverts les meilleurs.
Et n'en veux pas trop à tes amis. Sur cette planète il y a ceux qui sont sur visagebook et les autres. Et ces deux groupes là ne communiquent pas entre eux.

Re: Avril déjà

Me | 05/04/2012

La voix de la sagesse a parlé :-)...Merci pour ton soutien, toujours.

Nouveau avis